Vis ma vie – épisode 1 //

IMG_9894

Hello les kikis. Aujourd’hui c’est un billet plutôt humeur qui vas accompagner ce look. Ça fait pas mal de temps que j’ai ça en tête et autant dire que c’est un sujet qui me tient particulièrement à cœur et sur lequel j’ai un besoin vital d’échanger: le travail. Si vous suivez mes aventures depuis un moment ou si vous arrivez en cours de route, je vais vous faire un topo rapide sur ma situation professionnelle actuelle ( si on peut dire ça comme ça ) : Je suis conseillère de vente depuis environ 5ans, dont 3 passé chez Bocage ( oui oui les chaussures qu’on adore ) et depuis peu dans une enseigne du même groupe mais à l’image totalement différente: Heyraud
Reprenons depuis le début, à la fin de mes études de communication visuelle, j’étais comme tout le monde: pleine d’espoir et prête a conquérir le monde professionnel. Sauf qu’évidemment ça n’a duré qu’un temps. La triste réalité c’est que le monde du travail est pauvre en opportunités pour les profils artistiques. Beaucoup pourrons le confirmer ici je pense. Se faire virer ( oui oui VIRER et sans vraies raisons s’il vous plait ) à 23ans autant vous dire que ça écœure et décourage pas mal de jeunes diplômées, dont moi. Il m’a fallut à l’époque pas mal de temps pour surmonter ça et la création de ce blog à été une des choses principales qui m’ont aidées à avancer à l’époque. Bref, par facilité et puis aussi un peu pas évidence, je me suis tournée vers la vente et j’ai enchainé les petits contrats en boutiques. C’était pas compliqué et étant une personne volontaire qui n’a clairement jamais eu peur de beaucoup travailler, j’ai vite décroché ce fameux CDI chez Bocage. La stabilité financière était enfin là, j’étais rassurée sur le fait que NON je n’étais pas bonne à rien. #zeroconfiance

IMG_9902

Mais je me suis vite retrouvée seule face à un job que je connaissais mal, une enseigne que je ne connaissais clairement pas et donc un produit inconnu. Seule face à une masse de travail considérable, des clients toujours plus exigeants et pas toujours polis ( soyons honnête ).. Je pense être des personnes qui peuvent être fière de s’être « faite toute seule » comme ont dit. Et je ne remercierai jamais assez la collègue et amie qui m’a prise sous son aile à l’époque pour m’aider à intégrer les valeurs de cette marque que j’aimais déjà tant. D’avoir fait ce qu’il fallait pour qu’on me laisse ma chance. Car oui, déjà au moment du « recrutement » si on peut dire ça, j’ai été jugée ( je ne dirais pas discriminée car le mot est un peu fort pour moi) sur mon apparence, mon look, ma couleur de cheveux ou encore ma tenue (tout à fait correcte faut le dire). J’étais « trop branchée » c’est quand même un comble quand on vas devenir représentant et ambassadeur d’une marque qui se veux à l’affut des tendances. Mais que voulez-vous ? Moi en bon petit soldat, je me suis adaptée, j’ai pris sur moi et clairement j’ai fermée ma gueule et j’ai bosser, dur, toujours plus dur pour m’améliorer. JAMAIS ASSEZ ! J’avais l’impression de ne jamais en faire assez, je passais pour une personne peu impliquée alors que je prenais simplement du recul et de la distance pour ne pas me faire engloutir par ce job.. Car c’est clairement ce qu’il se passe dans la réalité. Car la petite vendeuse fraiche et mignonne que vous voyez en façade, elle en fait du sale boulot en réserve: ouvrir des centaines de colis, faire du ménage, porter des boites à s’en fracasser le dos ( c’est mon état actuel clairement ), faire des heures dans tous les sens sans jamais pouvoir les rattraper a des moments intéressants… Quitte à être a 100% honnête avec vous, j’ai voulu tout plaquer tellement de fois, j’ai pleuré, j’ai craqué, j’étais pas loin du burn-out mais j’ai refusé d’arrêter. Car oui, bosser en boutique c’est aussi vivre au quotidien avec une équipe, qui devient un peu comme une autre famille.

Et jamais je ne me serais vue abandonner, ni la boutique, ni ma team.

C’était comme ça et puis c’est tout.

IMG_9891.JPGIMG_9906

« Conseillère de vente » ce mot correct et conventionnel pour désigner les vendeuses. Ca me fait bien rire moi… Aux yeux de la majorité de la population, nous ne sommes que des petites nanas un peu superficielles et pas très évoluées qui passent leur journée dans leur boutique à papoter et s’occuper un peu des clients. Je généralise, mais je peux vous dire qu’après 5ans c’est plutôt très proche de la réalité et de l’image que les gens ont de nous, de moi.
On vas remettre les choses à leur place tout de suite:
NON je ne suis pas débile et loin de là, j’ai un Bac+3 comme énormément de gens (et la quasi totalité des personnes avec qui j’ai pu travailler étaient dans le même cas)
NON je ne suis pas superficielle. Oui j’adore me maquiller et être bien habillée, j’aimerais bien voir votre gueule le jour ou une vendeuse dans n’importe quelle enseigne vas vous recevoir en pyjama et pas maquillée.
NON je ne mérite pas de subir vos blagues sur mon job (= je mérite mieux? garder votre fausse bienveillance pour vous,merci), vos jugements je m’en contre-fout et si le besoin de donner votre avis à ce sujet est vital, bah j’peux plus rien pour vous.
NON je ne suis pas là par dépit, j’aime mon job, les chaussures c’était une passion bien avant que ça devienne un métier pour moi, certains sont là pour vous confirmer (coucou maman) et ça restera une partie de ma vie professionnelle très importante à mes yeux.
NON je ne mérite pas de subir au quotidien votre mauvaise humeur, votre impolitesse sans nom, vos claquement de doigts, ou vos remarques déplacées.

Parce que oui, la vendeuse parait tellement insignifiante aux yeux de pas mal de monde, mais vous êtes bien contentes de la trouvée quand le pull de vos rêves chez Zara est plus dispo dans votre taille, alors là vous l’aimez la petite vendeuse mignonne qui vous le sort de la réserve. J’ai pas raison ?

Donc que les choses soient claires, mon job me convient comme ça pour le moment. Je changerais quand je l’aurais décidé, ne vous inquiétez pas pour moi tout vas très bien. Un sourire n’a jamais tué personne et vous verrez ça fait du bien à tout le monde. Et puis bien sur n’oublier surtout pas d’être POLIS ET RESPECTUEUX PUTIN ! Remettez-vous un peu en question de temps en temps, vous verez ça fait vraiment du bien..

Si je vous parle de ça aujourd’hui, c’est simplement parce que je me rends compte que c’est pas le boulot qui est dur, c’est les gens, c’est peut être vous en fait.

Un gros BIG UP à toutes mes copines  vendeuses, vous êtes les meilleures ❤

IMG_9885

IMG_9910

Teeshirt Mango / Jupe H&M Trend (achétée en soldes) / Blouson en jean Levi’s / Basket Stan Smith Adidas / Panier en osier (trouvé à Marseille)

Merci encore à ma super copine Aida pour ces photos que j’adore, j’espère que ce look de super printemps vous plaira et l’article humeur aussi ❤

Pour tout le reste, c’est toujours sur Instagram Facebook et Snapchat

18 réflexions sur “Vis ma vie – épisode 1 //

  1. AUDREY dit :

    Hello ma belle, je trouve ce billet « HUMEUR » très bien écrit. Et on te sent vraiment touché. Pour ma part, je sais que le monde du travail n’est pas tjrs facile malheureusement, j’ai subi de la discrimination par rapport à mon physique, à mon handicap et également du harcèlement moral, durant 1 an, et cela date d’il y a 6 mois. Je te trouve très courageuse en tout cas. Bonne continuation à toi 😉

    Bisous Bisous.

    Audreyxxx
    http://www.beautyfashioncurves.com

    • saintetess dit :

      Merci Audrey pour ton témoignage, c’est toujours bon de savoir qu’on est pas les seules dans ce cas et que malheureusement c’est beaucoup trop courant ce genre de situation ! Je te souhaite vraiment d’être heureuse dans un autre job ou on t’acceptera comme tu es ( si ce n’est pas déjà le cas )
      Bon dimanche 🙂

  2. rp1989 dit :

    J’adore ton article, ton témoignage est tellement vrai!
    Pour ma part, j’ai fait des études pour être bibliothécaire et je suis secrétaire aujourd’hui.
    C’est un peu toujours la même chose, on ne se définit que par son travail et puis quoi qu’il en soit, ça demande du travail. Et que tu sois passionnée par la mode ne signifie pas pour autant que tu es superficielle.
    Bisous et continue à être fière de ton job!
    J’adore ton look sur les photos!

    • saintetess dit :

      Je suis totalement d’accord avec toi. C’est quand meme triste de devoir définir ce que l’on est par rapport au job que l’on exerce.. Encore heureux que tout le monde ne pense pas ça.. 😀
      Merci encore pour ton commentaire, ça fait vraiment plaisir !
      Passe un bon dimanche 🙂

  3. Manon dit :

    Alors tout d’abord, laisse moi te dire que tes photos sont vraiment sublimes! j’adore! ça fait un moment que je pense à faire un shooting de ce style aussi ^^
    Sinon par rapport à ce que tu dis tu as entièrement raison d’être fière de ce que tu fais, il n’y a absolument pas de sous-métier (bon par contre je t’avoue que tu ne m’as pas rassurée par rapport au fait qu’il y a peu d’opportunités pour les créatifs, pourquoi j’ai choisi cette voie làààààà)!
    C’est clair que les gens peuvent être hyper désagréables, j’ai fait des saisons dans la restauration et fallait voir comment certains se comportent… C’est pas parce qu’on vous « sert » qu’on est inférieurs quoi!

    • saintetess dit :

      Fait le c’est un endroit magnifique que j’adore ❤
      Oui la restauration c'est le même combat hein.. Je comprends tellement ! Mais bon ça fait parti du "jeu" on vas dire ahah

  4. laroxstyle dit :

    Aaaaah les préjugés ! Il va en falloir des coups de gueule pour faire comprendre aux gens qu’on ne peut se baser sur des préjugés pour définir la personnalité d’une personne. Et bien moi j’adore avoir tout plaqué pour devenir vendeuse d’une marque que j’adore et qui me permet de multiplier mes casquettes. J’adore avoir lancé ce blog que j’aime tellement partagé avec tout ceux qui aiment suivre mes aventures et mes looks. Parce que je ne me doutais pas un instant des aprioris sur les blogueuses en me lançant, ça aussi c’est un sujet qu’on n’abordera jamais assez. Bon tout ça pour dire que je te soutiens à 10000% et que j’adore ce shooting 💋

  5. letrentequatre dit :

    bon, d’abord ce look est canon! Ce rose et ce décor te vont parfaitement bien! Pour le coup de gueule je comprend tout à fait je bosse dans le service et même si je ne suis pas vendeuse je suis au contact de clients toute la journée et on en vient à être étonné de rencontrer une personne polie et agréable, alors que ça devrait être notre quotidien!! Courage à toi et ne lâche pas tes passions!

  6. Mel Reid dit :

    Hello,

    je découvre ton blog à travers cet article (je compte bien aller jeter un coup d’œil au reste juste après) j’ai trouvé ce billet d’humeur très bien écrit. On peut clairement ressentir ta frustration et ton agacement envers les gens (pas tous heureusement) et je suis fière de me dire que je suis l’opposé de ces personnes qui te rendent malade si puis je dire.

    J’ai toujours accordé énormément d’importance à toujours sourire, dire bonjour, remercier et dire au revoir aux gens qui peuvent croiser ma route, aussi bien dans le monde du shopping, que médical ou autres. Courage à toi !

    PS : Cette jupe… MAMAMIA ! J’suis in love !

    themelreid.blogspot.fr

    • saintetess dit :

      Hey !
      Et bah tu vois ça fait plaisir de lire ça 😀
      Moi aussi je suis comme ça, j’ai toujours fais très attention à tout ces détails et encore plus maintenant que c’est mon job..
      Ahah moi aussi j’suis amoureuse de cette jupe 😀 Jpourrais passer ma vie dedans

  7. Evangeline dit :

    Je me retrouve bien à travers ton article. J’ai fait des études pour devenir documentaliste et aujourd’hui, je suis rédactrice web, donc rien à voir avec la choucroute ha ha !

    Tu as raison de refaire un topo sur les vendeuses car les gens basculent tellement facilement dans l’impolitesse…

  8. Julia dit :

    Les clients, dans n’importe quel domaine, peuvent gâcher une expérience professionnelle. Et c’est effectivement pas facile de subir des remarques, des regards, des jugements non justifiés de la part d’inconnus.

    Mais comme tu dis, tu as choisi cette voie professionnelle, tu es fière d’en être arrivée là où tu es aujourd’hui. Garde cette force en toi, la tête haute et ne te laisse pas parasiter par ces poisons.

    Et si un jour ces personnes toxiques parviennent à te pousser vers la sortie, tu sais qu’il te reste encore touuuute ta vie pour construire autre chose et décrocher d’autres opportunités professionnelles 🙂

    Courage et détermination 😀
    Bisous !

    Julia
    http://www.idontthink.fr

  9. sophyflroche dit :

    Vive les vendeuses !
    On me fait aussi la réflexion du « Tu aurais pu avoir mieux, blablabla » … Les gens pensent plus à l’argent qu’à leur bien-être dans leur travail.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s